Attaque à Nice : Macron a appelé les Français à « l'unité »

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron s'est rendu à Nice après l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans une église.
Emmanuel Macron s'est rendu à Nice après l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans une église.

« C'est la France qui est attaquée. » Le président de la République, Emmanuel Macron, a dénoncé jeudi depuis Nice « une attaque terroriste islamiste » dans la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts, Il a également annoncé le passage de 3 000 à 7 000 soldats pour l'opération Sentinelle pour protéger les lieux de cultes et les écoles. « Notre pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste, une fois encore ce matin ce sont trois de nos compatriotes qui sont tombés à Nice », a déclaré le chef de l'État sur place.

Emmanuel Macron a appelé les Français à « l'unité » et à « ne rien céder à l'esprit de division », à Nice où il s'est rendu pour délivrer « un message de fermeté absolue ». Le chef de l'État a encore appelé à « ne céder à aucun esprit de terreur ».

Le soutien de la nation aux catholiques

« Je veux ici dire, d'abord et avant tout, le soutien de la nation tout entière aux catholiques de France et d'ailleurs », a également déclaré Emmanuel Macron à Nice, devant l'église dans laquelle a eu lieu l'attaque. « Après l'assassinat du père Hamel à l'été 2016, c'est une nouvelle fois les catholiques qui sont attaqués dans notre pays, menacés », a ajouté le chef de l'État, en affirmant que « la nation tout entière se tient à leurs côtés et se tiendra pour que la religion puisse continuer de s'exercer librement dans notre pays ».