Attaque à Nice : un hommage national a été rendu aux trois victimes

À Nice (Alpes-Maritimes), samedi 7 novembre, l'Ave Maria a retenti pour célébrer les trois victimes de l'attaque de la basilique Notre-Dame de l'Assomption, survenue le 29 octobre : Nadine Devillers, 60 ans, Vincent Loquès, sacristain tué la veille de ses 55 ans et Simone Barreto Silva, 44 ans et mère de trois enfants. Sept policiers municipaux décorés de la Légion d'honneur L'hommage national a été présidé par le Premier ministre Jean Castex. "Aucune célébration religieuse n'est une offense dans une république laïque qui respecte la religion pour ce qu'elle est", a-t-il déclaré. La cérémonie s'est déroulée avec beaucoup de sobriété, de recueillement, en présence des familles des victimes. Un ennemi a été désigné et nommé : l'islamisme radical. "Comme pour toute guerre qu'on nous déclare, nous devons entrer en résistance. Une résistance qui doit d'abord s'enraciner dans l'unité", a annoncé le maire de Nice, Christian Estrosi (LR). À la fin de la cérémonie, les sept policiers municipaux intervenus pour arrêter l'assaillant ont été décorés et faits officiers de la Légion d'honneur.