Attaque à Nice : "Il faut qu'on reste debout" et "qu'on se serre les coudes", selon l'Association française de victimes de terrorisme

franceinfo
·1 min de lecture

"Il faut qu'on reste solidaire, il faut qu'on reste debout", a déclaré sur franceinfo jeudi 29 octobre Guillaume Denoix de Saint Marc, porte-parole et directeur général de l’Association française des victimes de terrorisme, alors que trois personnes ont été tuées à Nice dans une attaque au couteau. "Le but des terroristes c'est de nous faire peur, c'est de faire monter l'angoisse, donc il faut arriver à la maîtriser", estime-t-il.

>>> Attaque au couteau à Nice : Jean Castex assure que la réponse du gouvernement sera "ferme, implacable et immédiate". Suivez notre direct

franceinfo : Quelles pensées vous ont traversé ce matin en apprenant que le terrorisme avait encore frappé ?

Guillaume Denoix de Saint-Marc : J'ai d'abord un énorme élan de solidarité pour les familles de ces trois personnes tuées. Je pense à toutes les victimes en général. À chaque fois ça ravive les blessures. Et en même temps il faut qu'on reste solidaires, il faut qu'on reste debout, puisque le but des terroristes c'est de nous faire peur, c'est de faire monter l'angoisse, donc il faut arriver à la maîtriser. Il faut continuer notre travail, d'une part d'accompagnement des victimes, et d'autre part de prévention de la radicalisation partout (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi