Attaque à Londres : les lycéens français rapatriés

France 3

Ils sont venus au lycée le cœur serré. Leurs camarades ont survécu à un

attentat meurtrier. Trois d'entre eux ont été blessés et pour ces élèves restés à Concarneau, le traumatisme est réel. Au lycée Saint-Joseph, une cellule psychologique a été mise en place dès ce jeudi matin, mais elle doit également épauler les professeurs dans cette épreuve.

Une cellule psychologique

Cette cellule psychologique permet "d'évacuer les traumatismes et l'émotion", a expliqué ce professeur du lycée Saint-Thomas. Thomas, Victor et Anne, les élèves fauchés par la voiture à Londres, mercredi 22 mars, sont toujours hospitalisés. Deux d'entre eux souffrent de fracture grave mais leurs jours ne sont pas en danger. Les autres lycéens du groupe ont rencontré Jean-Marc Ayrault ce jeudi. Ce soir, leurs parents rassemblés près de Concarneau attendent le retour de leurs enfants avec impatience.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Attaque à Londres : l'heure est au recueillement
Attaque à Londres : les lycéens vivement attendus par leurs parents
Belgique : une voiture fonce sur la foule à Anvers
Attaque à Londres : les lycéens attendus à Quimper
Attaque à Londres : faut-il armer les policiers ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages