Publicité

Attaque à la gare de Lyon : la qualification terroriste « pas retenue » à ce stade

Kassogue S., le Malien de 32 ans, auteur de l'attaque qui a blessé trois personnes, dont une grièvement, samedi 3 février, à la gare de Lyon à Paris, est toujours en garde à vue, ce lundi. Celle-ci « peut se poursuivre jusque dans la nuit », après avoir été interrompue près de vingt-quatre heures entre samedi et dimanche pour cause de passage à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris.

Selon les informations de BFMTV, qui s'est fait l'écho des magistrats du parquet national antiterroriste (PNA), « la qualification terroriste ne semble pas pouvoir être retenue », pour le moment. En effet, selon eux, « c'est son état psychiatrique qui l'a poussé à passer à l'acte », et non pas une « idéologie panafricaine » hostile à la France. Une décision d'orientation sur les suites judiciaires pourrait être prise mardi matin. Néanmoins, selon la préfecture de police de Paris, « les investigations se poursuivent, afin d'évaluer notamment son intention, son degré de responsabilité pénale, et les qualifications qui peuvent être portées aux actes commis. »

Un pronostic vital encore engagé

Le pronostic vital de l'homme de 66 ans était « toujours engagé », ce lundi après-midi, d'après le parquet. Il a reçu un coup de couteau à l'abdomen et deux coups de marteau à la tête. Deux autres hommes, nés en octobre 1966 et février 2000, ont aussi été blessés par « des coups ». L'un d'eux, touché à une main, est sorti de l'hôpital samedi soir. Le parquet a aussi évoqué deux autr...


Lire la suite sur LeJDD