Attal : "En moyenne, un projet d’attentat abouti est empêché toutes les six semaines"

·1 min de lecture

Alors qu’une cérémonie d’hommage nationale a eu lieu vendredi pour célébrer la mémoire de Stéphanie Monfermé, fonctionnaire de police tuée le 23 avril au commissariat de Rambouillet, Gabriel Attal a été interrogé sur les moyens alloués à la lutte contre le terrorisme. "On recrute près de 2.000 personnes dans notre système de renseignements, on augmente le budget de la sécurité, on produit des résultats", s’est défendu le porte-parole du gouvernement. "En moyenne, un projet d’attentat relativement abouti est empêché toutes les six semaines", a-t-il également déclaré dimanche matin sur Europe 1.

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"On ne combat pas le terrorisme avec de l’angélisme et des préjugés"

"On ne combat pas le terrorisme avec de l’angélisme et des préjugés. Il faut des moyens et de l’action On n’a pas à rougir de l’action qui a été mise en œuvre depuis le début de ce quinquennat", a poursuivi Gabriel Attal. "On a resserré les mailles du filet. Il y a effectivement des drames atroces tels que ceux que l'on a connus à Rambouillet, à Nice ou à Conflans-Sainte-Honorine, où vous avez des individus qui sont  hors de tout radar parce qu'ils ne sont pas forcément liés à des organisations terroristes organisées. Ils se radicalisent extrêmement rapidement, notamment via internet et les réseaux sociaux. C'est à cette situation qu'on doit faire face aujourd'hui, d'où le projet de loi qui a été p...


Lire la suite sur Europe1