Notre atmosphère pourrait devenir de plus en plus poussiéreuse

Quelque 12 % de la surface terrestre est couverte d’une « biocroûte », ou croûte biotique terrestre, qui est une véritable couche vivante marquant la partie superficielle du sol, le plus souvent dans les régions arides. Cette croûte est généralement composée de lichens, de mousses et de diverses cyanobactéries. Elle participe activement aux écosystèmes de ces environnements particuliers, dans lesquels elle joue un rôle central, notamment pour la fixation du carbone et de l’azote, mais également pour la stabilisation des sols.

Exemple de biocroûte en milieu aride. © Nihonjoe, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0
Exemple de biocroûte en milieu aride. © Nihonjoe, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Ce dernier point est particulièrement important puisque la présence d’une croûte biotique empêche les sols arides d’être intensivement érodés par les vents et les particules de poussières de se retrouver dans l’atmosphère. Si cet effet est reconnu, il existe cependant très peu d’informations permettant de quantifier et d’évaluer l’impact réel de la biocroûte sur le cycle de la poussière dans l’atmosphère et donc sur le climat.

La présence de poussière dans l’atmosphère impacte le climat

La poussière atmosphérique fait en effet partie des aérosols dont le rôle sur le système climatique n’est plus à prouver. La plupart des particules de poussière présentes dans l’atmosphère sont générées par l’érosion éolienne des sols dans les régions arides. Ces petits grains peuvent ainsi voyager sur de grandes distances, au gré des courants atmosphériques. Leur présence en altitude n’est cependant pas anodine, puisqu’elle modifie les propriétés optiques de l’atmosphère en dispersant le rayonnement solaire descendant vers le sol et en absorbant certaines longueurs d’ondes émises par le sol. Ces particules jouent également un rôle dans la formation des nuages.

L’impact climatique et environnemental de la poussière atmosphérique est complexe et loin d’être négligeable

Si, d’un côté, le transport de poussière à un rôle positif sur la productivité en apportant des nutriments à certains...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles