Athlétisme: le perchiste Renaud Lavillenie manque encore les minima pour les JO à Toulouse

L'ancien recordman du monde du saut à la perche Renaud Lavillenie n'a pas réussi à franchir une seule barre à Toulouse ce samedi 22 juin et devra donc à tout prix réaliser les minima olympiques (5,82 mètres) lors des Championnats de France à Angers le 30 juin. À un mois des Jeux olympiques de Paris, la course contre-la-montre pour les minima touche presqu'à sa fin pour Renaud Lavillenie. Opéré en septembre au niveau des ischios-jambiers, le champion olympique 2012 a repris la compétition fin mai et enchaîne depuis les meetings pour tenter de valider son ticket pour les JO, pour l'instant sans succès. Après six concours en un mois, le Clermontois de 37 ans n'a toujours pas réalisé les 5,82 mètres nécessaires. Ce 22 juin sur la célèbre place du Capitole de Toulouse, il a échoué à trois reprises à franchir 5,50 mètres, sa première barre. « Dégoûté, frustré, envie de rentrer chez moi... Voilà le sentiment », a réagi Lavillenie après son concours, soulignant avoir été gêné par le vent et les conditions humides pas optimales.


Lire la suite sur RFI