Athlétisme: des Mondiaux 2022 positifs pour les États-Unis et décevants pour la France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Championnats du monde d’athlétisme 2022 se sont achevés ce 24 juillet à Eugene sur la victoire attendue des États-Unis, à domicile. Des Mondiaux décevants pour la France, seulement médaillée avec l’or de Kevin Mayer sur décathlon. Pour les nations africaines, le bilan général reste stable avec 28 podiums dont 9 titres.

À deux ans des Jeux olympiques de Paris 2024, l’athlétisme français ne s’est pas rassuré. La délégation tricolore a bien failli repartir les bras ballants des Mondiaux 2022, ce qui ne lui est plus arrivé depuis 1993. Elle doit son salut à sa superstar, Kevin Mayer, qui a retrouvé son titre sur décathlon, après l’avoir décroché en 2017 puis perdu en 2019.

La parenthèse dorée du milieu des années 2010, avec d’excellents résultats aux Mondiaux 2013 et 2017 ainsi qu’aux JO 2016, semble refermée, confirmant le déclin entrevu à Doha (2 podiums) il y a trois ans, ainsi qu'aux JO 2021 (1 médaille). « C'est un bilan très positif pour moi avec une équipe retrouvée au niveau du caractère, avec des gens qui se sont rapprochés du podium », a tout de même assuré le directeur de la haute-performance de la Fédération française d'athlétisme, Romain Barras.

Les États-Unis restent la meilleure nation

À noter que l’Éthiopie, avec ses quatre titres mondiaux à Eugene, est redevenue devant le Kenya le pays africain numéro un aux Championnats du monde, pour la première fois depuis 2005.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles