Athlétisme : le Kenya orphelin de Wilson Chuma Kiprugut, premier médaillé olympique du pays

© AFP

Le Kenya est en deuil. Le pays est orphelin de son premier grand champion. Wilson Chuma Kiprugut, premier médaillé olympique kényan grâce à sa troisième place au 800 mètres des Jeux olympiques de Tokyo en 1964, est mort mardi à l'hôpital de Kericho, après avoir perdu connaissance à son domicile, a affirmé sa famille.

"Chuma était de ces athlètes qui ont mis le Kenya sur la carte du monde. C'est un triste jour pour le pays et pour le monde de l'athlétisme. C'était un homme extraordinaire", a déclaré à l'AFP Jackson Tuwei, le président de cette fédération.

>> LIRE AUSSIJeux olympiques 2024 : ce qu'il faut retenir des annonces de Gérald Darmanin au Sénat

L'éclaireur de tout un pays

Sa médaille de bronze aux JO de 1964 a été "extrêmement précieuse car elle fut la toute première pour le Kenya, inspirant ensuite d'autres athlètes à briller sur la scène olympique", a encore relevé sa fédération nationale.

Après sa troisième place en 1964, derrière la légende néo-zélandaise Peter Snell notamment, l'athlète kényan avait obtenu l'argent aux JO de Mexico en 1968, toujours sur 800 m, devancé par l'Australien Ralph Doubell, qui avait battu le record du monde ce jour-là.

Après sa retraite sportive, Wilson Chuma Kiprugut a été employé comme superviseur dans les plantations de thé d'une multinationale britannique à Kericho.


Lire la suite sur Europe1