Athlétisme: le Kényan Elijah Manangoi suspendu deux ans

·1 min de lecture

Le Kényan Elijah Manangoi, champion du monde du 1.500 m en 2017, a été suspendu deux ans pour manquements à ses obligations de localisation antidopage, a indiqué l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) vendredi 13 novembre. Suspendu provisoirement depuis juillet, Manangoi (27 ans) manquera ainsi les Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l'été 2021. Il a selon le jugement « accepté les conséquences de sa violation des règles antidopage ». Manangoi a été reconnu coupable d'avoir manqué trois contrôles antidopage inopinés le 3 juillet 2019, le 12 novembre 2019 et le 22 décembre 2019. La suspension prend effet à partir du 22 décembre 2019 et se terminera le 21 décembre 2021. Manangoi avait pris l'argent des Mondiaux 2015 à Pékin, avant de remporter l'or mondial deux années plus tard à Londres. Il avait renoncé aux Mondiaux 2019 à une dizaine de jours de la compétition, en raison d'une blessure à une cheville. En 2016, il n'avait pas pris le départ de sa demi-finale des Jeux olympiques de Rio.