Athlétisme: à Douala, les Championnats d'Afrique d'athlétisme déjà sous le feu des critiques

Les Championnats d'Afrique d'athlétisme, qui se déroulent du 21 au 26 juin à Douala au Cameroun, représentent l'une des dernières chances pour les athlètes africains de valider leur billet pour les Jeux olympiques de Paris. Mais à peine lancée, cette 23e édition se retrouve déjà sous le feu des critiques en raison de problèmes majeurs d'organisation.

De nos envoyés spéciaux à Douala, Christophe Jousset et Cédric De Oliveira

Bus en retard pour déposer les athlètes au stade, délai de plusieurs heures pour rentrer à l'hôtel, starters dysfonctionnels et absence de solutions de rechange... Les incidents sont déjà nombreux lors de ces Championnats d'Afrique d'athlétisme et plusieurs athlètes n'ont pas tardé à dénoncer des conditions d'accueil jugées « inadmissibles ».

La Togolaise Naomi Akakpo, spécialiste du 100 mètres haies, a notamment déploré l'image du contient africain renvoyée à l'international lors de la compétition. « Déjà qu'on a une image pourrie... Au lieu d'essayer de s'élever et de faire de bons Championnats avec une bonne organisation, en montrant qu'on peut avoir un niveau mondial, là on ne fait que conforter ceux qui nous critiquent. On est désorganisés, en retard et pas à la hauteur. Clairement, même les Championnats départementaux sont mieux organisés que cela, c'est très décevant. Ça ne met pas le continent africain en avant », a regretté l'athlète de 23 ans.

Un changement de stade à la dernière minute

À lire aussiSuivez les Jeux olympiques 2024 sur RFI


Lire la suite sur RFI