Athlé - Coronavirus - Le programme antidopage mondial de l'athlétisme « fortement affecté » par le coronavirus

L'Equipe.fr

L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) a indiqué jeudi que son programme de tests antidopage serait « fortement affecté à court terme » par la pandémie de coronavirus mais qu'il était maintenu. « L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) réalise des contrôles antidopage dans plus d'une centaine de pays à travers le monde. Avec le contexte de pandémie, beaucoup de ces pays appliquent des mesures de distanciation sociale, qui varient et changent très rapidement d'un endroit à l'autre », note l'organisation dans un communiqué. « En conséquence, il est évident que notre programme antidopage va être fortement affecté à court terme. Cependant, nous continuerons à assurer nos missions prioritaires de tests là où c'est possible de le faire ». L'AIU précise que les athlètes membres de son groupe-cible (environ 500 sportifs) doivent continuer à remplir leurs obligations de localisation, alors que l'incertitude règne toujours quant au début de la saison internationale et que de nombreux athlètes à travers le monde sont confinés. Justin Gatlin veut être à Tokyo en 2021 pour les Jeux Tous les meetings d'envergure et les principales courses sur route des mois d'avril et de mai ont déjà été annulés ou repoussés et la saison est chamboulée par le report à 2021 des Jeux Olympiques de Tokyo, qui devaient être le temps fort de l'année. L'AIU, créée en 2017, est un organe indépendant chargé des tests, enquêtes et poursuites en matière de dopage mais aussi de corruption pour l'athlétisme mondial.