Atacadão, l’enseigne discount de Carrefour débarque en France

Au Brésil, les magasins Atacadão font un tabac avec un concept d’entrepôts où les consommateurs achètent en gros.
Capture d’écran Youtube Au Brésil, les magasins Atacadão font un tabac avec un concept d’entrepôts où les consommateurs achètent en gros.

CONSOMMATION - En pleine période d’inflation, un petit nouveau de la grande distribution va faire son entrée dans l’Hexagone. Venue du Brésil, où l’enseigne est présente dans 170 villes, la marque de magasins-entrepôts Atacadão ouvrira prochainement une première boutique en France.

L’enseigne discount appartenant à Carrefour ouvrira en septembre 2023 son premier magasin en Île-de-France, a annoncé le distributeur ce mardi 8 novembre, en dévoilant ses mesures pour faire face à l’inflation alimentaire. L’occasion de faire le point sur cette enseigne plébiscitée au Brésil, qui espère conquérir le marché français.

Roi du Brésil

Prenant la forme d’entrepôts gigantesques où fournitures et produits alimentaires sont directement étalés du sol au plafond, les enseignes de la marque Atacadão font fureur au Brésil depuis 2007, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous. De quoi donner des idées d’expansion au groupe français qui compte bien reproduire ce succès discount par chez nous.

Familles, professionnels de la restauration et commerçants naviguent ainsi entre les immenses palettes où chaque produit peut être acheté en grande quantité pour des prix défiant toute concurrence (entre 10 et 15 % moins cher que dans une enseigne classique).

Au Brésil, le grossiste emploie près de 60 000 employés sept jours sur sept, répartis dans 170 villes du pays avec quelque 258 magasins. Profitant du succès fou de cette enseigne dans le pays d’Amérique du Sud, Carrefour prévoit même de faire grimper ce nombre à 470 d’ici quatre ans, comme le précise Le Parisien.

Pas de promo chez Atacadão

Pour expliquer le succès de l’enseigne, il faut s’intéresser à son concept de grossiste : dans les magasins Atacadão, vous ne trouverez pas trois marques différentes pour le même produit. Les références sont bien moins nombreuses que dans un supermarché classique, l’enseigne préférant miser sur la quantité. Pour cela, il est par exemple possible d’acheter des pâtes ou du riz par sachets de 5 kg. Il est même possible d’acheter la palette entière.

Et à l’instar de l’enseigne de hard-discount Netto (groupement Les Mousquetaires), plus on achète, moins c’est cher. Ce qui permet à Atacadão de pratiquer des prix au plus bas pendant toute l’année. Un principe qui a conquis les consommateurs brésiliens, quelle que soit la taille de leur porte-monnaie, d’autant plus que l’enseigne ne fait aucune promotion sur ces produits.

Ce concept, qui sort de l’ordinaire pour le marché français, pourrait bien conquérir de nombreux consommateurs de l’Hexagone, au moment où l’inflation atteint des niveaux records en France.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi