Nos astuces pour enlever l'excès de gaz dans un vin

·1 min de lecture

Pour un apéro ou pour un dîner, vous ouvrez une bouteille de vin rouge. Jusque-là, tout va bien. Sauf qu'au moment de le servir et de le déguster, vous vous apercevez que votre vin pétille. Or, ce n'était pas un vin naturel ou pétillant que vous avez acheté. Olivier Poels nous explique ce phénomène qui n'a rien d'anormal et surtout comment y remédier, dans l'émission de Laurent Mariotte, La Table des bons vivants.

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici

Une histoire de CO2

"Il y a une explication scientifique à cette présence de gaz en grande quantité dans le vin", explique Olivier Poels. "En matière de physique et de chimie, rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme. Vous connaissez ce principe ? Eh bien, quand le jus de raisin devient du vin, le sucre se transforme en alcool sous l'effet de levures. Dans cette transformation, il y a ce qu'on appelle une libération de CO2 ou de gaz carbonique qui va rentrer dans le vin. La grande majorité de ce gaz carbonique s'en va dans l'atmosphère. Il sort des cuves."

C'est d'ailleurs pour cela qu'il est très dangereux de rentrer dans une cave pendant les fermentations parce qu'on peut s'évanouir, voire mourir de ces émanations. "Mais une partie de ce CO2 reste dans le vin. Le vigneron, généralement, l'enlève mais il aime aussi le garder parce que le CO2 a un intérêt, c'est qu'il est protecteur. Il est antioxydant et donc ça permet de baisser les doses de soufre, y compris dans des vins qui ne...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles