Nos astuces pour décupler votre plaisir à table

En France, la nourriture, on aime en parler, la cuisiner et surtout la déguster ! Et les confinements successifs n’ont fait que nous renforcer dans notre statut de champions du monde du temps passé à table. Dans le même temps, nombreux sont ceux qui, infectés par le Covid, ont perdu le goût, l’odorat; et donc le plaisir de s’alimenter. Rien d’irrémédiable, heureusement. Car tout au long de sa vie, on peut éduquer son palais, ou plutôt… ses sens !

La première chose à faire est de se reconnecter à ses cinq sens dans la vie quotidienne. « Lors d’une promenade dans la nature, on peut apprécier le paysage autrement qu’avec ses yeux, en étant ouvert à toutes les sensations», conseille Marie-Loïc Garin, chef de projet recherche et développement au Centre culinaire conseil de Rennes (Ille-et-Vilaine). Les parfums iodés sur la plage, le vent sur le visage, le chant des oiseaux… Plus on reçoit et mémorise de stimulus, plus on augmente et préserve son acuité sensorielle. C’est particulièrement vrai pour les stimulus olfactifs : plus tard, devant l’assiette, une odeur pourra ainsi rappeler un moment en Provence et aider à identifier une herbe aromatique comme le thym. Car le cortex olfactif est en lien direct avec le système limbique, siège des émotions et de la mémoire.

« Le meilleur cuisinier n’est pas celui qui connaît toutes les recettes, mais celui qui comprend le mieux la mécanique universelle commune à 100% de toutes les recettes du monde », affirme Nicolas André, chef spécialiste de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment faire une procuration pour récupérer un colis ?
Un coaching de vie, pour quoi faire ?
Quand acheter son billet d'avion pour payer moins cher ?
Quand acheter son billet de train pour payer moins cher ?
Le classement des plus grandes menaces pour l’humanité