Astronomie : de magnifiques images de la Voie lactée

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

Chaque année, le blog de photographie Capture The Atlas publie une sélection des 25 meilleures images de la Voie lactée. Si les étoiles sont visibles tout au long de l’année, la meilleure saison pour les observer dans l’hémisphère Nord se situe entre fin mars et début octobre, lorsque le cœur de la Voie lactée, avec la plus grande concentration d’étoiles, est visible. Autre élément essentiel pour réaliser de belles photos : un ciel suffisamment dégagé et éloigné de toute pollution lumineuse. Voici une compilation des photos de 25 photographes de 14 nationalités différentes.

Bien que l’hiver ne soit pas le meilleur moment pour observer les étoiles, certaines sont particulièrement brillantes à cette saison et se reflètent dans la neige, accentuant son aspect bleuté. Les nuits plus longues permettent aussi de mieux en profiter. La Marmolada, sur cette photo, est le plus haut sommet du massif des Dolomites en Italie (3.342 m)

  • Lieu : Marmolada, Dolomites (Italie)

« Voie Lactée hivernale ». © Nicholas Roemmelt
« Voie Lactée hivernale ». © Nicholas Roemmelt

Également connu sous le nom de « marais mort », le désert de Deadvlei en Namibie est connu pour ses arbres morts il y a plus de 500 ans, quand les dunes ont bloqué l’eau de la rivière. Brûlés par le soleil, leurs squelettes éclairés par le ciel nocturne semblent hanter le désert.

  • Lieu : Parc national de Namib-Naukluft (Namibie)

« Deadvlei ». © Stefan Liebermann
« Deadvlei ». © Stefan Liebermann

La montagne est souvent le meilleur lieu d’observation du ciel. Loin des lumières de la ville et au-dessus des nuages, la nuit y est claire et les étoiles brillent de mille feux. Le contraste entre la couleur orange des tentes et la lueur du ciel se complètent idéalement sur cette photo prise dans les massif des Dolomites en Italie.

  • Lieu : Dolomites (Italie)

« Camp de base ».© Giulio Cobianchi
« Camp de base ».© Giulio Cobianchi

Certaines algues unicellulaires comme la Noctiluca scintillans sont bioluminescentes, c’est-à-dire qu’elles ont la faculté d’émettre de lumière. La nuit, lorsque l’eau est agitée, une lueur bleue semble surgir de ses...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura