Cet astronaute devient DJ de l'espace et mixe depuis l'ISS pour Ibiza

Le HuffPost avec AFP
Un astronaute mixe depuis l'espace pour Ibiza

MUSIQUE - Il a mixé depuis la Station spatiale internationale: l’astronaute italien Luca Parmitano s’est transformé ce mardi 13 août en DJ de l’espace, le temps d’un court set destiné à une nuit électro organisée sur un bateau de croisière à Ibiza (Baléares).

“C’est une première mondiale”, déclarait à l’AFP l’astronaute français Jean-François Clervoy, qui a assisté à cette soirée préparée par un organisateur de festivals de musique qui monte des croisières électro.

“Notre but est de rapprocher l’espace du grand public, afin que celui-ci comprenne ce que fait l’Agence spatiale européenne”, explique à l’AFP Emmet Fletcher, chargé des partenariats à l’ESA.

Le set de Luca Parmitano, qui a lancé la soirée, a duré vingt minutes environ, précise-t-il. Il était retransmis en direct sur le bateau, où se trouvaient environ 3000 personnes.

Pour les amateurs ou les curieux, il était possible d’aller sur la page Facebook de l’événement pour le regarder en direct en basse résolution. Une version avec une meilleure définition sera bientôt disponible.

“Toucher toute une communauté de jeunes”

Luca Parmitano, 42 ans, a quitté la Terre le 20 juillet à bord d’une capsule Soyouz avant de rejoindre l’ISS pour une mission de six mois. Il a déjà effectué un premier séjour dans l’ISS en 2013.  

“Ce genre de musique, c’est très nouveau pour lui. Il est plutôt chansons italiennes et rock”, reconnaît Emmet Fletcher. “Mais il est très enthousiaste. C’est très typique de Luca. Il veut toujours aller plus loin, faire des choses nouvelles”.

Il s’est donc entraîné à mixer auprès d’un DJ allemand Le Shuuk. Celui-ci a sélectionné divers morceaux qui étaient à la disposition de l’astronaute pour son set. Pour mixer, Luca Parmitano a utilisé une tablette de l’ISS sur laquelle a été chargé un logiciel spécial DJ.

L’astronaute mena cette activité “sur son temps libre. Cela doit être parfaitement clair”, précise Emmet Fletcher, pour parer à d’éventuelles critiques sur le fait que cette occupation aurait pu...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post