AstraZeneca : un vaccin ARN pour la seconde dose des moins de 55 ans

533 000 Français de moins de 55 ans, dont beaucoup de soignants, ont reçu une première dose d'AstraZeneca. Pour le rappel, le gouvernement a pris sa décision : il faudra utiliser un nouveau vaccin. "Une mesure de précaution", a assuré Olivier Véran sur RTL, dans la matinée du vendredi 9 avril. Depuis l'apparition de cas de thromboses, la Haute Autorité de Santé recommande uniquement l'AstraZeneca aux plus de 55 ans. Il fallait donc trouver une solution pour les plus jeunes, qui ont déjà reçu leur première dose, entre février et mars. Les Français majoritairement méfiants Il faudra donc passer de l'AstraZeneca au Pfizer ou au Moderna pour la seconde dose. "On n'est pas inquiets sur des problèmes d'éventuelles tolérances [ni] sur des problèmes d'efficacité", commente Jean-Daniel Lelièvre, immunologue et expert à la Haute autorité de santé. Si combiner les deux vaccins ne pose pas de problème, les recommandations successives autour du vaccin AstraZeneca accroissent la méfiance des Français à son égard. Selon un récent sondage, 71% d'entre eux ne lui font pas confiance.