AstraZeneca : trois nouveaux pays suspendent le vaccin, la France maintient le cap

L’Agence européenne du médicament se veut rassurer mais le doute persiste : le vaccin AstraZeneca entraîne-t-il des problèmes de coagulation ? Dans tous les cas, trois nouveaux États l’ont suspendu, dont le Danemark, jeudi 11 mars. Il ne sera pas injecté pendant deux semaines dans le pays. La Première ministre danoise veut appliquer le principe de précaution. Pas de lien de cause à effet Lundi 8 mars, une infirmière autrichienne est décédée à la suite de problèmes de coagulation, quelques jours après s’être vu inoculer le vaccin. Toutefois, aucun lien n’est établi pour l’instant. L’État autrichien n’a pourtant pas hésité à suspendre l’utilisation d’AstraZeneca. Du côté de la France, Olivier Véran a déclaré qu’il n’y avait "pas lieu, à ce stade, de suspendre la vaccination". Présent sur le plateau du 19/20, jeudi 11 mars, le journaliste Damien Mascret précise que "les agences du médicament de toute l’Europe sont en train d’évaluer s’il s’agit d’une coïncidence ou d’une causalité". "Pour l’instant, d’après les informations que l’on a, il n’y a pas de lien de cause à effet", ajoute-t-il.