AstraZeneca : seuls 50 volontaires pour 4 000 doses à Nice

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le centre de vaccination du Palais des expositions a dû fermer ses portes en avance. 
Le centre de vaccination du Palais des expositions a dû fermer ses portes en avance.

Des « créneaux dédiés » de vaccination sont ouverts depuis ce 17 avril dans plusieurs centres de vaccination pour les enseignants et policiers de plus de 55 ans, ainsi que plusieurs autres professions particulièrement exposées au Covid-19. Cette nouvelle mesure concerne les professeurs des écoles, collèges et lycées, les professionnels de la petite enfance, les policiers et gendarmes, les surveillants pénitentiaires, les agents spécialisés des écoles maternelles (Atsem) et les AESH (accompagnants d'enfants en situation de handicap), soit environ 400 000 personnes.

Mais ce samedi, à Nice (Alpes-Maritimes), l'opération est loin d'avoir rencontré un franc succès. Comme le raconte France 3, sur les 4 000 doses de vaccin AstraZeneca prévues ce week-end au centre de vaccination du Palais des expositions pour les personnes prioritaires, seules 50 ont pu être administrées, faute de volontaires. Le centre, qui devait fermer ses portes à 17 heures, n'a même finalement été ouvert que jusqu'à la mi-journée.

À LIRE AUSSIVaccination : recherche accélération désespérément

« Des gens ont fait demi-tour quand ils ont appris que c'était l'AstraZeneca »

Selon France 3, les personnes concernées ont pu être découragées par la réputation du vaccin AstraZeneca, alors que quelques cas d'effets secondaires graves ont été recensés. Anne Frackowiak-Jacobs, sous-préfète de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, explique : « Il y a des gens qui ont fait demi-tour quand ils ont appris que c'éta [...] Lire la suite