AstraZeneca rendra publiques les dispositions de son contrat avec l'UE, rapporte le FAZ

·2 min de lecture
ASTRAZENECA RENDRA PUBLIQUES LES DISPOSITIONS DE SON CONTRAT AVEC L'UE, SELON LE FAZ

BERLIN (Reuters) - AstraZeneca a accepté de publier les dispositions du contrat conclu avec l'Union européenne pour les livraisons de son vaccin contre le COVID-19 et fera des propositions vendredi pour améliorer les termes du contrat, rapporte jeudi le Frankfurter Allgemeine Zeitung citant des sources européennes.

Selon le quotidien allemand, AstraZeneca ne sera certes pas en mesure de livrer les doses promises au premier trimestre mais les volumes augmenteront pour atteindre des chiffres bien supérieurs aux 31 millions de doses qui avaient été précédemment annoncées.

Depuis qu'AstraZeneca a informé la semaine dernière l'UE que ses livraisons seraient inférieures aux volumes convenus, Bruxelles fait pression sur le laboratoire pour qu'il ne réduise pas sa production, sans que l'on sache exactement comment l'exécutif européen pourrait contraindre la firme à lui livrer dans les délais le nombre de doses prévues.

L'agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a annoncé jeudi que la Commission européenne avait demandé l'inspection en Belgique d'une usine de fabrication de ce vaccin AstraZeneca, où les problèmes de production sont à l'origine de la pénurie.

L'UE a demandé mercredi à AstraZeneca de publier le contrat qu'il a signé avec les Vingt-Sept pour la fourniture de doses de vaccin après que le directeur général du laboratoire anglo-suédois en a dévoilé certaines clauses confidentielles.

Le contrat signé par Bruxelles avec le laboratoire prévoit l'achat par anticipation d'au moins 300 millions de doses du vaccin, en considérant que celui-ci est vérifié comme efficace et sans danger, avec des livraisons en plusieurs étapes.

L'Agence européenne du médicament (EMA) doit annoncer vendredi si elle approuve ou non le vaccin d'AstraZeneca.

(Thomas Escritt; avec Philip Blenkinsop; version française Nicolas Delame et Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)