AstraZeneca : les personnes de moins de 55 ans recevront un rappel de vaccin Pfizer ou Moderna

Pour la Haute autorité de santé, le vaccin AstraZeneca entraîne des risques rares de thromboses. Chez les moins de 55 ans déjà vaccinés par ce sérum, il ne faut donc l'utiliser pour la seconde dose. Dans quelques semaines, Christophe Patry, professeur de 55 ans, devait recevoir sa deuxième injection du vaccin AstraZeneca. Souffrant d’un cancer, il avait bénéficié d’une première dose fin mars, mais son rappel sera différent. “Pour moi le vaccin, c’est la sortie de la galère, quelle que soit la deuxième dose, là-dessus je n’ai pas de problème. Mais si j’avais été vacciné avec un autre vaccin dès le départ, je ne serais pas dans cette polémique-là”, estime-t-il. Plus de 550 000 personnes concernées 553 300 personnes de moins de 55 ans, professionnels de santé ou personnes souffrant de comorbidités, ont déjà reçu une première dose de ce vaccin. Ils devront attendre douze semaines pour faire leur rappel, avec un vaccin Pfizer ou Moderna. Cette annonce réjouit le docteur Richard Handschuh, médecin généraliste à Paris. Il souhaite désormais savoir comment ces rappels vont s’organiser : les flacons seront-ils confiés aux médecins, qui auront cinq jours pour faire les vaccins, ou faudra-t-il compter sur des créneaux prioritaires dans les centres de vaccination ?