AstraZeneca : et maintenant, comment regagner la confiance des patients ?

·1 min de lecture

En France, la vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin d'AstraZeneca devrait théoriquement pouvoir reprendre. L'Agence européenne du médicament a estimé jeudi après-midi que le vaccin d'AstraZeneca était "sûr et efficace". Un avis qui intervient alors qu'une quinzaine de pays, dont la France et plusieurs Etats européens, ont suspendu l'administration de ce sérum suite à des difficultés de coagulation ou à l'apparition de caillots chez des individus qui avaient reçu une injection du produit.

Le régulateur européen "a conclu que le vaccin n'était pas associé à une augmentation du risque global d'événements thromboemboliques ou de caillots sanguins", selon des déclarations de sa directrice Emer Cooke. Mais ces quelques jours de flottement pourraient jeter une ombre sur un produit dont l'efficacité avait également été remise en cause, d'autant que la population française se montre plus réservée sur le sujet de la vaccination que ses voisins européens.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 18 mars

Rassurer la population

"Il va falloir faire preuve de pédagogie pour pouvoir expliquer à la population des notions qui, d'habitude, étaient réservées au monde scientifique", estime auprès d'Europe 1 Benoît Elleboode le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine. "Il faudra expliquer qu'on n'a pas arrêté ce vaccin parce qu'il y a un risque, mais qu'on l'a arrêté parce qu'on voulait savoir s'il y avait un risque"...


Lire la suite sur Europe1