AstraZeneca : l’OMS recommande de continuer la vaccination

Source AFP
·1 min de lecture
Plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne, ont suspendu « par précaution » l'usage de l'AstraZeneca après de graves problèmes sanguins chez des personnes vaccinées.
Plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne, ont suspendu « par précaution » l'usage de l'AstraZeneca après de graves problèmes sanguins chez des personnes vaccinées.

Il faut continuer de vacciner contre le Covid-19 avec l'AstraZeneca, a déclaré, ce lundi 15 mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avant de réunir mardi son groupe d'experts pour étudier la sûreté du vaccin. « Nous ne voulons pas que les gens paniquent et, pour le moment, nous recommandons que les pays continuent de vacciner avec AstraZeneca », a déclaré la cheffe scientifique de l'OMS Soumya Swaminathan au cours d'une conférence de presse à Genève, alors que l'administration de ce vaccin a été suspendue par précaution par plusieurs États après de graves problèmes sanguins chez des personnes vaccinées.

À LIRE AUSSIVaccin AstraZeneca : pourquoi le suspendre ?

« Jusqu'à présent, nous n'avons pas trouvé de rapport entre ces événements et le vaccin », a ajouté Soumya Swaminathan. « D'après ce que nous avons vu jusqu'à présent dans les données préliminaires, il n'y a pas d'augmentation du nombre des cas d'événements thromboemboliques », a pour sa part dit la docteure Mariangela Simao, la sous-directrice générale de l'OMS chargée de l'accès aux médicaments et aux produits de santé.

À LIRE AUSSIVaccins anti-Covid : les patrons de labos sur le gril européen

La scientifique a en outre souligné que, pour l'heure, le bénéfice de la vaccination l'emportait sur les risques liés au Covid-19. En première ligne dans la lutte internationale contre la pandémie, l'OMS a toutefois annoncé qu'elle allait réunir mardi son groupe d'experts sur la vaccination pour étudier [...] Lire la suite