Astrazeneca: les thromboses sont un "effet secondaire très rare" du vaccin, annonce l'agence européenne des médicaments

Matthieu Balu
·Journaliste sciences video au HuffPost.
·1 min de lecture
Astrazeneca: les thromboses sont un "effet secondaire très rare" du vaccin, annonce l'agence européenne des médicaments

CORONAVIRUS - Pas de raison de s’inquiéter, mais de la vigilance. Le vaccin Astrazeneca présente un bilan “risque-bénéfice positif” contre le coronavirus, a conclu mercredi 7 avril l’agence européenne des médicaments après une réunion d’experts. Un rendez-vous organisé suite à plusieurs cas de thrombose à la suite d’une injection, un “signal d’alarme” qui avait entraîné un réexamen du traitement par le régulateur européen.

L’EMA a établi “un lien possible avec de très rares cas de caillots sanguins inhabituels avec des plaquettes sanguines basses”, a déclaré l’agence basée à Amsterdam dans un communiqué, indiquant toutefois que la balance bénéfice/risque du vaccin reste “positive”.

“Le comité d’étude a conduit une analyse en profondeur de 62 cas de thrombose veineuse cérébrale et de 24 cas de thromboses veineuses splanchniques [...] dont 18 furent fatals”, précise le communiqué de presse. La cause la plus probable de ces affections, annonce l’EMA, pourrait provenir d’une réaction immunitaire excessive, et l’organisation établit un lien entre ces cas et le vaccin britannique.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué ce mercredi qu’un lien entre le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca et l’apparition d’une forme rare de caillots sanguins est “plausible mais non confirmé”. Des études spécialisées sont nécessaires pour comprendre pleinement la relation potentielle entre la vaccination et de possibles facteurs de risque”, soulignent les spécialistes de l’OMS dans le domaine des...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.