AstraZeneca : dans les Hauts-de-France, certains centres de vaccination peinent à écouler leurs doses

·1 min de lecture

Des doses boudées. Dans les centres de vaccination contre le Covid-19 du Nord et du Pas-de-Calais, les doses d'AstraZeneca ont été boudées ce week-end, rapportent plusieurs médias locaux, en raison de la crainte d'effets secondaires. Selon France Bleu Nord, près de 1.180 doses n'ont pas trouvé preneurs, des centaines de rendez-vous ayant été annulés. Plus de 600 doses ont été rendues à l'hôpital de Calais depuis le centre de vaccination de Gravelines, par exemple, faute de volontaires. A Calais, 550 doses n'ont pas été injectées, tandis qu'à Boulogne-sur-Mer, 186 personnes seulement ont été vaccinées, sur les 350 doses disponibles, selon La Voix du Nord.

Lire aussi - Covid-19 : la carte des vaccinodromes qui ouvriront en avril

Des vaccinations sans rendez-vous. "Toutes les doses qui sont livrées sont injectées. On ne perd pas de doses", a assuré à l'AFP dimanche Arnaud Corvaisier, directeur général adjoint de l'ARS des Hauts-de-France. Les doses concernées ont été redistribuées aux médecins, pharmaciens ou remises au réfrigérateur, lorsque c'était possible, pour permettre la vaccination d'autre public prioritaire. A Calais, par exemple, plusieurs centaines de doses non-utilisées seront écoulées cette semaine. Les vaccinations sans rendez-vous ont également été autorisées pour les volontaires de dernière minute, sous conditions d'éligibilité à l'injection.

Darmanin veut rassurer. En visite au centre de vaccination de Marcq-en-Baroeul, dans le Nord, le ministre de l'Intérieur G...


Lire la suite sur LeJDD