AstraZeneca : la France maintient sa confiance dans le vaccin

Un patient de 69 ans va recevoir une dose du vaccin d'AstraZeneca. Il a maintenu son rendez-vous mais dans un centre médical mais cent personnes ont annulé leur rendez-vous par crainte des effets du vaccin d'AstraZeneca, rapporte France 2, vendredi 12 mars. "Il faut choisir dans la vie entre le risque de mourir du Covid ou le risque d'avoir éventuellement une réaction au vaccin. Je crois être un homme du 21e siècle, je choisis la vaccination", explique Jean-Noël Rialland, un patient vacciné. Aucun lien établi avec l'injection du vaccin Au téléphone, le docteur Éric Fromentin doit rassurer ses patients : "Il y a eu des questions mais à partir du moment où on leur donne une réponse objective, une réponse factuelle, ils acceptent la vaccination et il la demande même." La source des inquiétudes vient des cas d'allergies sévères et parfois de thromboses, chez des patients vaccinés dans plusieurs pays européens. Sur les 30 cas signalés au niveau européen, aucun lien n'a pu être établi avec l'injection. Selon le gouvernement, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La France maintient donc sa confiance dans le choix du vaccin AstraZeneca.