AstraZeneca : faut-il craindre le vaccin ?

France 2
·1 min de lecture

Après la mort d'un étudiant en médecine qui avait reçu une injection du vaccin d'AstraZeneca, une enquête judiciaire a été ouverte. "Il n'y a pas d'élément qui permet de conclure en faveur d'un lien de cause à effet, l'Agence du médicament l'a rappelé", explique le docteur Damien Mascret. "Il y a aussi les données européennes, plutôt rassurantes, elles nous disent que sur 20 millions de personnes vaccinées, on comptait sept caillots disséminés et 18 caillots cérébraux".

L'Agence du médicament doit consulter le rapport d'autopsie

La balance bénéfice-risque n'est pas modifiée, selon le docteur Mascret. Il faut désormais attendre que l'Agence européenne du médicament consulte le rapport d'autopsie du jeune homme décédé. "Attendons, préconise le médecin, pour l'instant, il faut simplement informer les citoyens de ces événements sans lien, pour l'instant, de cause à effet".

Parmi nos sources

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-11

https://www.ema.europa.eu/en/news/covid-19-vaccine-astrazeneca-benefits-still-outweigh-risks-despite-possible-link-rare-blood-clots

Liste non exhaustive.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi