AstraZeneca : pour leur deuxième dose, les Français de moins de 55 ans devraient recevoir un autre vaccin

Après trois semaines de doutes, les personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une première dose d’AstraZeneca devraient être fixées. La Haute Autorité de Santé s’apprête à annoncer aujourd’hui que ces 600 000 Français recevront une deuxième dose provenant d’un vaccin différent. "Cette seule dose de vaccin n’est pas suffisante pour assurer une immunité au long cours contre la Covid-19, il fallait donc prendre une décision sur le vaccin administré pour la deuxième dose. Il a donc été décidé d’utiliser un vaccin ARN", explique le Pr Jean-Daniel Lelièvre, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Henri Mondor de Créteil (Val-de-Marne). Cas de thromboses En clair : la deuxième injection serait faite avec le vaccin Pfizer ou le vaccin Moderna. Une décision prise après l’avis de l’Agence européenne des médicaments. Elle considère qu’il y a un signal très clair avec des cas de thromboses et le vaccin AstraZeneca, même si les cas sont rares.