AstraZeneca : coup de griffe contre le "principe de précaution"