Aston Martin : les nouveaux plans d'électrification

·1 min de lecture

Tout change chez Aston Martin. Au cours des derniers mois, le constructeur britannique a accueilli le patron de l'écurie de F1 Racing Point Lawrence Stroll comme investisseur majoritaire et président exécutif ainsi que Tobias Moers, jusque-là patron de Mercedes-AMG, comme PDG en remplacement d'Andy Palmer. Puis la firme a annoncé son arrivée en F1 via le changement de nom de Racing Point, et l'annulation de sa participation aux 24H du Mans en Hypercar avec la Valkyrie de course. Le groupe Daimler vient d'annoncer porter sa participation au capital d'Aston Martin de 2,6% à 20%, et la firme de Gaydon dévoile aujourd'hui les grandes lignes de sa nouvelle stratégie en matière d'électrification.

Aston Martin confirme tout d'abord que le retour de Lagonda, qui devait devenir une marque de voitures de luxe exclusivement électriques, n'est plus d'actualité. Tous les projets d'Aston Martin électriques avaient étés gelés, jusqu'à l'annulation de la commercialisation de la Rapide E pourtant prête à être produite. Aston Martin lancera bien des véhicules "zéro émission", mais repartira d'une feuille blanche pour cela.

Un DBX hybride en approche

L'association entre le groupe Daimler et Aston Martin porte notamment sur les technologies liées aux véhicules électrifiés, qu'ils soient hybrides ou électriques."Nous allons avoir accès à toute la technologie, très bonne en ce qui concerne les performances des hybrides rechargeables, des choses comme cela, tout comme ce (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Le Ford EcoSport Active (2020) dévoilé
Emissions de CO2 : Volvo au secours de Ford
Top 10 des voitures les plus vendues en France en 2020
AC Cobra Le Mans (1963) : une réédition électrique !
Volkswagen Golf R (2020): une boîte méca, mais pas pour nous
Confinement : vers une circulation plus restreinte ?