Asthme : les femmes ont plus de risques de mourir de la maladie que les hommes

Pollen, allergie respiratoire, activité physique ou encore pollution atmosphérique sont des déclencheurs bien connus des crises d'asthme, mais il y en aurait un autre bien moins étudié par les scientifiques : les hormones sexuelles féminines. Un rapport de l'association anglaise Asthma + Lung UK indique que les femmes âgées de 29 à 40 ans ont 2,5 fois de risques d'être admises à l'hôpital à la suite d'une crise d'asthme que les hommes.

L'asthme concerne plus les femmes à l'âge adulte

Durant l'enfance, les garçons sont plus nombreux à faire de l'asthme, mais la puberté inverse la balance. À l'adolescence et à l'âge adulte, les femmes asthmatiques sont plus nombreuses que les hommes. Le phénomène est très net en observant l'incidence de l'asthme adulte selon le sexe : 5,9 cas pour 1.000 personnes-années chez les femmes contre 4,4 cas pour 1.000 personnes-années chez les hommes selon la dernière étude sur le sujet qui date de 2005. Certains experts de l'asthme pensent que les hormones sexuelles féminines sont impliquées dans les crises d'asthme et dans leur gravité chez les femmes. Bien que de nombreuses études aient été menées sur le sujet, les résultats restent partiels et les mécanismes sous-jacents mal compris. Des facteurs socio-économiques, environnementaux ou biologiques autres que les hormones pourraient être aussi impliqués.

L'asthme et ses traitements

Les patientes atteintes d'asthme constatent des différences dans la gravité de leurs symptômes en fonction de la période du cycle menstruel. Poppy Hadkinson, une Anglaise de 30 ans, témoigne pour l'association Asthma + Lung UK : « Il semblait y avoir un schéma dans mes symptômes, lié à mon cycle menstruel. Presque tous les mois avant mes règles, je souffrais d'asthme. Mes symptômes rendaient ma respiration difficile, ce qui était terrifiant, et je me retrouvais souvent à l'hôpital. Les crises d'asthme que j'ai subies étaient si graves que j'avais été ventilée quatre fois quand j'avais 22 ans et je me demandais...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles