Astérix aux Jeux Olympiques (TF1) : un célèbre acteur international a été coupé au montage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Souvenez-vous, en janvier 2008, Astérix aux Jeux Olympiques envahissait les salles françaises. Si sa qualité profonde peut être remise en question, le film a marqué l'histoire du cinéma français en proposant un casting prestigieux : Clovis Cornillac en Astérix, Alain Delon en César, Benoit Poelvoorde en Brutus, Michael Schumacher, Zinédine Zidane, Tony Parker, Amélie Mauresmo... Pourtant, l'opus a été un véritable fiasco. Thomas Langmann et Frédéric Forestier, les deux réalisateurs, nous révèlent les coulisses d'un tournage pas comme les autres. Après avoir appris que Gérard Depardieu avait été insupportable et qu'Alain Delon s'était comporté en véritable César en interdisant au réalisateur de se rendre sur son propre plateau, BFM TV révélait cet été un autre cafouillage dans la superproduction.

Co-producteur du film, Thomas Langmann aurait établi un stratagème afin de garder une mainmise sur le projet. Ce qui serait en "grande partie" l'explication à "la catastrophe qu'a été le film", selon un collaborateur. En effet, quelques mois avant le début du tournage, le producteur a embauché des stars européennes, dont l’Allemand Bully Herbig et l’Espagnol Santiago Segura, afin d'obtenir d'autres financements. Ces changements de dernière minute ont poussé l'équipe du film à réécrire le scénario ainsi qu'à devoir dédoubler des personnages pour faire une place aux nouvelles vedettes. "Cette hypertrophie a fini par faire beaucoup de mal à la rythmique de la comédie", a déclaré un collaborateur. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Black Panther 2 : l'actrice Letitia Wright hospitalisée après un accident sur le tournage
Sean Penn : sa position radicale sur le vaccin qui pourrait déplaire aux futurs spectateurs de son film Flag Day
Charlotte Gainsbourg fait un triste constat sur sa relation avec sa mère Jane Birkin : "La perte de mon père ne nous a pas rapprochées du tout"
FFA 2021 : pourquoi on a adoré Boîte noire, polar parano vertigineux de Yann Gozlan
"J'avais des posters de lui au mur" : cet acteur star qui faisait craquer Anaïs Demoustier (Alice et le maire, Ciné+ Premier)… (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles