Astérix : des cités antiques reproduites avec soin

Dessinateur de génie, Albert Uderzo marie avec aisance des personnages grotesques, une action burlesque et les détails minutieux qui enrichissent ses décors. La représentation des villes dans de grands panoramiques joue un rôle clé dans ce savant mélange. Le lecteur peut se plonger dans un monde antique « réaliste » et croire à ce que les auteurs lui racontent. Au fil des albums, Uderzo se documente de plus en plus dans des ouvrages d’histoire et d’archéologie illustrés, étudie des maquettes… pour mieux les réinterpréter, ne reculant jamais devant un bon anachronisme.

Trois albums nous mènent à Massilia. Dans Astérix légionnaire, c’est là que les recrues Astérix et Obélix embarquent pour l’Afrique. Dans Le Tour de Gaule d’Astérix, ils visitent le tavernier César Labeldecadix, sosie de Raimu sorti tout droit des romans de Pagnol, pour sa bouillabaisse. Enfin, dans Astérix en Corse, ils embarquent à nouveau sur le port pour rallier l’île de Beauté à bord… du navire des pirates.

En 50 avant J.-C., la cité phocéennne était, comme son nom l’indique, grecque ! Des navigateurs venus de Phocée (actuelle Turquie) ont fondé ce comptoir en 600 avant notre ère. Et la ville n’est tombée aux mains des Romains qu’en 49 av. J.-C.

Dès la deuxième aventure d’Astérix – La Serpe d’or –, nos héros se rendent à Lutèce, oppidum des Parisii. Découvrant ce qui n’est qu’un gros village sur une île (toujours indéterminée) de la Seine, Obélix s’exclame, « que c’est grand ! » Mais c’est dans Les Lauriers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Depuis quand les femmes veulent-elles être à égalité avec les hommes ?
Des fossiles de mammouths sont-ils vraiment cachés depuis 80 ans dans le fleuve de New York ?
Histoire des droits des femmes : qu'en savez-vous vraiment ?
Codes secrets : des histoires qui dépassent la fiction
Les Jeanne d'Arc des temps modernes