Assurances : les pratiques contestées de la SFAM

Le sourire dans la voix, le bagout comme critère d'embauche. La SFAM emploie 900 téléconseillers pour tenter de placer ses assurances tous risques aux acheteurs de smartphones. À l'autre bout du fil, les consommateurs ont parfois souscrit un contrat sans même le savoir. Des promotions pour appâter les clients puis des prélèvements-surprises et des résiliations compliquées. Sur les forums des principales associations de protection des consommateurs, mauvais buzz pour la SFAM. Celle-ci revendique 4 millions de clients en Europe, où elle est leader sur l'assurance déléguée pour produits high-tech. 227 plaintes en France Partenaire de 500 boutiques Orange, SFR ou Bouygues en France, actionnaire de la FNAC depuis peu, l'entreprise connait une croissance phénoménale et relativise donc ces réclamations. La répression des fraudes de la Drôme a enregistré 227 plaintes en provenance de toute la France. L'administration devra déterminer s'il y a eu pratique commerciale trompeuse, ce qui pourrait ouvrir la voie à une enquête judiciaire.