Crédit immobilier : faire jouer la concurrence sur votre assurance sera bientôt plus facile

Un sacré coup d'accélérateur. Craignant que l'enlisement des débats autour de la retraite ne renvoie aux calendes grecques l'examen à l'Assemblée nationale de sa proposition de loi visant à accélérer la mise en concurrence sur le marché de l'assurance emprunteur, Martial Bourquin a changé son fusil d'épaule. Le sénateur socialiste du Doubs vient de faire voter sa réforme sous la forme d'un amendement au projet de loi “d’accélération et de simplification de l’action publique” (Asap) examiné cette semaine en commission spéciale du Sénat. Un texte qui devra être soumis au vote de l’Assemblée nationale en avril, et entrer en vigueur dans la foulée en cas d'adoption définitive. "Si je n’avais rien fait, ma proposition de loi aurait été adoptée au mieux à la fin de l’année 2020", confie Martial Bourquin qui estime avoir l'appui du gouvernement sur cet amendement.

>> Notre service - Faites des économies avec notre comparateur d'assurances de prêt Immobilier

Si ce dernier est si pressé de faire appliquer sa réforme, c’est que les droits des particuliers en matière d’assurance de prêt sont régulièrement bafoués par les banques. "Il serait temps que les gouvernement réagisse, j’ai d’ailleurs écrit récemment au ministre de l’Economie et des Finances pour alerter sur la situation. Bercy s’est saisi du dossier" se félicite Martial Bourquin. Les banques sont régulièrement accusées de ne pas informer suffisamment leurs clients contractant un crédit immobilier sur leur droit à choisir l’assurance externe d’un établissement spécialisé. Le tarif y est moins élevé dans l’écrasante majorité des cas et peut amener à une économie de 15.000 euros sur la durée totale du prêt selon les simulations effectuées par Capital. Malgré une libéralisation entamée en 2018, les banques se taillent encore la part du lion et accaparent 87% du marché.

>> A lire aussi - Les entourloupes des banques pour vous empêcher de changer d’assurance de prêt

Publication du nom des banques sanctionnées

Pour s’assurer du

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les salariés manifestent devant le château de leur actionnaire, le jour de son anniversaire
Ouf ! Les écouteurs et casques audio ne seront pas interdits dans la rue
Le somptueux duplex donnant sur la tour Eiffel a enfin trouvé preneur
Actions, or... 12 placements qui s'envolent grâce au coronavirus
La liste des 10 concessionnaires que Renault va vendre