Assurance chômage : nouveau report de 3 mois de l'application de la réforme

·1 min de lecture

Jean Castex a consenti lundi un nouveau report de l'application de la délicate réforme de l'assurance chômage, au vu de la crise qui s'aggrave, mais a continué de défendre une réforme "majeure" face aux syndicats qui réclament toujours son "abandon" pur et simple. Le Premier ministre a réuni pendant près de trois heures les partenaires sociaux à Matignon pour sa deuxième "conférence du dialogue social" depuis juillet, juste après son arrivée, pour faire "un point d'étape" sur les chantiers en cours, notamment face à la crise sanitaire et sociale (plan jeune, reconversions professionnelles...).

A l'issue, un report de trois mois de l'application de la réforme controversée de l'assurance chômage, soit jusqu'au 1er avril 2021, a été annoncé, Jean Castex indiquant toutefois qu'il "n'entend pas renoncer" à cette "réforme majeure". L'exécutif avait déjà accepté en juillet de suspendre jusqu'au 1er janvier cette réforme, qui prévoit notamment un durcissement de 4 à 6 mois de travail pour ouvrir des droits et une réforme du mode de calcul des allocations défavorables à ceux qui alternent chômage et contrats courts.

>> EN DIRECT Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 26 octobre

Les syndicats réclament un abandon de la réforme

Les responsables des cinq centrales syndicales ont réclamé à l'unisson l'abandon de la réforme, jugeant le simple report "absolument scandaleux" (Philippe Martinez, CGT) ou "complètement inadapté" (Cyril Chabanier, CFTC), et demandant &quo...


Lire la suite sur Europe1