Assurance chômage : comment (et pour qui) les allocations vont baisser

·1 min de lecture

Le nouveau mode de calcul des allocations chômage s’appliquera dès juillet 2021, et amputera les versements de 1,15 million de personnes dans sa première année selon l’Unédic. Voici comment et dans quels cas s’opéreront ces baisses.

Le couperet se rapproche. Après avoir été repoussée par la pandémie de Covid-19 et un veto du Conseil d’Etat, la réforme de l’assurance-chômage lancée en 2019 entrera en vigueur dans les mois à venir. Parmi ses différents volets, la date d’entrée en vigueur de deux d’entre eux est encore floue : les nouvelles conditions d’éligibilité ne doivent s’appliquer que lorsque la situation se sera améliorée sur le front de l’emploi, tout comme la dégressivité des indemnités versées aux plus hauts revenus. En revanche, le nouveau mode de calcul de l’allocation entrera en vigueur dès le 1er juillet 2021, alors que les conséquences de la crise seront encore perceptibles. Et pourrait dès lors pénaliser de nombreux travailleurs arrivant au chômage : selon des estimations de l’Unédic, cette mesure amputera les versements de 1,15 million de personnes dès sa première année. Voici comment s’opéreront ces baisses.L’évolution majeure de la réforme touche le " salaire journalier de référence " (SJR), qui sert de base au calcul des allocations. Jusqu’à présent, cette valeur était obtenue en divisant les salaires engrangés sur les 12 derniers mois par le nombre de jours travaillés. Ce qui équivaut donc au salaire quotidien touché en moyenne sur cette période....

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

"Assurance chômage : une réforme aberrante"

"La double peine" : la réforme de l'assurance chômage indigne les syndicats

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français