Assurance auto : Pourquoi la vignette verte sur le pare-brise pourrait bientôt disparaître

20 Minutes

DEMATERIALISATION - Les compagnies d’assurance veulent en finir avec la vignette verte à apposer sur le pare-brise des véhicules assurés

Vous avez une voiture ? Vous connaissez donc (très bien) ce rituel. Oui, changer ce petit macaron d’ assurance, ce petit papier vert, en le faisant bien entrer dans le porte-vignette, sans le déchirer. Et que vous apposez ensuite, consciencieusement, de manière visible, sur le pare-brise. Et bien cette bonne vieille habitude (de près de 40 ans !) serait sur le point de prendre fin, selon le site d’information MoneyVox.

Ce certificat, envoyé chaque année par les assureurs à leurs clients, doit démontrer que le véhicule est bien assuré. Mais il serait bien trop facilement falsifiable. Bref, pas loin d’être inutile. On estime d’ailleurs à environ 750.000 le nombre de véhicules qui circulent sans assurance en France. Et ce n’est pas écolo non plus. Ni économique.
France Assureurs (qui regroupe 247 entreprises d’assurance), milite pour sa suppression et parlemente actuellement avec les trois ministères concernés, ceux de l’Economie, des Transports et de l’Intérieur.

50 millions de documents envoyés chaque année en France

France Assureurs pointe l’envoi de 50 millions de documents chaque année en France. Ne plus les envoyer permettrait aux compagnies d’assurance de faire des économies estimées à environ 17 millions d’euros, qu’ils « devraient » redistribuer à leurs cli(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Chèque alimentaire 2022 : Qui pourra en bénéficier et pour quel montant ?
Impôts : Attention à cette nouvelle arnaque identifiée par le fisc
Eurovision 2022 : Avec son drapeau, la chanteuse de Macédoine du Nord provoque l’indignation dans son pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles