Les associations dénoncent un traitement différent des réfugiés afghans et ukrainiens

Depuis cinq mois, ils vivaient dans un camp de fortune sur un parking à Pantin, en banlieue parisienne. Ce mercredi matin, les forces de l'ordre françaises les ont évacués vers des centres d'hébergement. Les associations dénoncent le traitement différent en général avec les Ukrainiens.

View on euronews

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles