Des associations anti-homophobie pas satisfaites des excuses de Caroline Cayeux

La ministre des Collectivités territoriales a dit regretter ses propos sur le mariage des couples de même sexe, qu'elle avait qualifié de "dessein contre la nature".

La ministre ne parvient pas à éteindre la polémique. Caroline Cayeux a beau avoir présenté des excuses ce jeudi soir dans un entretien accordé au Parisien pour ses propos "stupides et maladroits" concernant les personnes homosexuelles, ses regrets ne semblent pas être suffisants.

Alors qu'une tribune à son encontre devrait être publiée ce week-end et signée notamment par des membres de la majorité présidentielle, des associations de lutte contre les LGBTphobies expriment déjà leur insatisfaction.

"Pas de hiérarchie entre les discriminations"

"Le dénigrement que la ministre a fait ne peut pas s'effacer par un simple courrier", affirme Alexandre Urwicz, président-cofondateur de l'Association des familles homoparentales, sur BFMTV. Caroline Cayeux a, effectivement, envoyé une lettre d'excuses aux associations anti-homophobie qui avaient déposé plainte à son encontre.

Dans cette lettre, "on a encore cette impression que Caroline Cayeux ne se rend pas compte de l'impact de ses mots et à quel point ça peut blesser", regrette Lucile Jomat, présidente de SOS Homophobie, mentionnant notamment l'expression "ces gens-là" utilisée par la ministre pour parler des personnes homosexuelles.

Pour Alexandre Urwicz, ces propos sont "contraires à l'article premier de la Constitution qui dit que la République est indivisible". "Il n'y a pas de hiérarchie entre les discriminations", poursuit-il.

"Si l'expression concernait les Antillais ou les personnes de confession juive, vous ne pensez pas que la ministre aurait déjà été débarquée?", interroge-t-il à notre micro.

Des actes attendus "de tout le gouvernement"

Lucile Jomat dit "accepter" les excuses, mais attend "des actes derrière". Caroline Cayeux "a besoin d'une formation, d'une sensibilisation, de comprendre qu'on ne peut pas dire ces choses-là", explique-t-elle à BFMTV.

"On attend des actes de tout le gouvernement", ajoute-t-elle.

D'autres associations vont plus loin, à l'instar d'Alexandre Urwicz de l'Association des familles homoparentales qui invite, lui, la ministre "à quitter le gouvernement". "On ne veut pas une ministre qui nous range sous le tapis", affirme-t-il. Selon lui, Caroline Cayeux a changé d'avis "par opportunisme politique" et il ne la croit pas sincère. "Elle rame comme elle peut ramer", conclut-il.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Élisabeth Borne: "Caroline Cayeux a présenté des excuses [...] Les choses sont désormais claires"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles