Association entre lettres et couleurs: comment expliquer le phénomène de synesthésie?

Léna, Pauline
Certains aveugles expliquent qu’ils perçoivent les sons en couleur. / Iryna Grankin/igradesign - stock.adobe.com

Le plus souvent, cette capacité à associer des couleurs aux lettres ou aux chiffres apparaît dans la petite enfance. Mais parfois, elle peut se développer à la suite d’un accident ou une maladie.

Les synesthètes le sont en général «depuis aussi longtemps qu’ils s’en souviennent»: les associations apparaissent au plus jeune âge et font partie de leur paysage sensationnel depuis la plus tendre enfance, sans interruption. Elles sont qualifiées de développementales.

Certaines synesthésies peuvent être, au contraire, acquises à la suite d’un traumatisme cérébral ou de certaines pathologies, comme la maladie de Parkinson, les atteintes du nerf optique ou du lobe temporal. Les synesthésies peuvent alors être simplement intermittentes.

Les migraines sont parfois accompagnées de phénomènes synesthésiques qui disparaissent lorsque la crise se termine. De même, la prise de certaines drogues, en particulier le LSD et la mescaline, provoque souvent des associations synesthésiques qui disparaissent lorsque le «trip» prend fin.

» LIRE AUSSI - La perte d’odorat, un handicap rare et méconnu

Mieux comprendre le cerveau

Comme bien souvent en neurologie, ces cas particuliers offrent une perspective exceptionnelle pour comprendre comment les circuits neuronaux fonctionnent normalement en les observant lorsqu’ils ne fonctionnent plus. Ces synesthésies transitoires appuient ainsi la thèse d’un défaut d’inhibition des connexions entre certaines zones du cerveau plutôt que de la formation de connexions supplémentaires et de structures spécifiques, difficiles à concevoir sur la courte durée de la prise de psychotropes.

Certains aveugles expliquent ainsi qu’ils perçoivent les sons en couleur. Il est intéressant de constater que cette capacité peut également être déclenchée avec un bandeau sur les yeux d’une personne voyante: la privation de la vue conduit à la formation de nouvelles associations neurologiques pour donner un nouveau sens à son environnement et compenser celui qui a été (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Pourquoi certaines images affolent notre cerveau 
Entendre des voix: quand les attentes prennent le pas sur les sens 
Troubles de l’odorat: quand notre nez nous joue des tours 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Santé