Assistants parlementaires du MoDem: Sylvie Goulard mise en examen pour "détournement de fonds publics"

1 / 2

Assistants parlementaires du MoDem: Sylvie Goulard mise en examen pour "détournement de fonds publics"

Les mises en examen se succèdent dans l’enquête sur les emplois présumés fictifs des assistants d’eurodéputés du MoDem. Une semaine après l’ancien garde des Sceaux, Michel Mercier, et deux semaines après le directeur financier du MoDem, Alexandre Nardella, c’est au tour de l’actuelle sous-gouverneure de la Banque de France et ancienne eurodéputée du parti centriste Sylvie Goulard d’être mise en examen.

La femme politique centriste qui s’est récemment illustrée comme candidate malheureuse de la nouvelle mouture de la Commission européenne, a été mise en examen vendredi 29 novembre, pour "détournement de fonds publics", a-t-on appris ce lundi de source judiciaire. La justice française soupçonne Sylvie Goulard, ancienne ministre des armées, d’avoir participé à un système visant à rémunérer des salariés MoDem comme des assistants parlementaires par la Commission européenne, sans qu’ils en aient la fonction.

Salariés du MoDem et collaborateurs de députés européens?

L’affaire remonte au 14 mars 2017. L’eurodéputée du Front National Sophie Montel, saisie le parquet de Paris pour dénoncer des emplois fictifs de collaborateurs de dix-neuf de ses collègues de tous bords politiques, dont deux issus du MoDem: Robert Rochefort et Marielle de Sarnez, cette dernière connue pour être le bras droit du président du parti François Bayrou.

Le dossier est solide. Le 22 mars, le parquet ouvre une enquête préliminaire pour...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi