Assistants parlementaires: Marine Le Pen doit rembourser 300.000 euros, une situation qu'elle juge "ubuesque"

1 / 2

Mise en examen en vue de Marine Le Pen pour avoir dévoilé un document judiciaire

Marine Le Pen est convoquée pour avoir diffusé une ordonnance d'expertise psychiatrique à son encontre, dans le cadre de sa mise en examen pour "diffusion d'images violentes".

La justice européenne a rejeté un pourvoi de la dirigeante du Rassemblement national, Marine Le Pen, qui contestait une nouvelle fois le remboursement de près de 300.000 euros au Parlement européen pour l'emploi douteux d'une assistante, elle-même actuellement candidate éligible aux élections européennes.

Dans un jugement daté de mardi et vu jeudi par l'AFP, la Cour de justice de l'UE rejette le pourvoi de Marine Le Pen contre une décision de juin 2018, ultime étape de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi