Assistants médicaux : le remède allemand

Lorsqu’ils ont rendez-vous chez le pédiatre, comme ici chez le docteur Jakob Maske, les petits Allemands passent en réalité davantage de temps avec son assistante médicale. C’est elle qui prend la tension. Elle mesure aussi l’enfant, vérifie sa vue, sans oublier le passage sur la balance. "On prépare les enfants, on dit au médecin ce qu’on a vu, ce qu’on a trouvé, explique Nadja Styrev, assistante médicale. Parfois, par exemple, ils ont un problème de vue et c’est moi qui doit le signaler."Plus d’assistants médicaux que de médecinsTout est soigneusement noté et ce n’est que 20 minutes plus tard que le pédiatre fait son apparition. Grâce à son assistante médicale, il gagne beaucoup de temps et n’a plus qu’à se concentrer sur l’essentiel. Résultat, chez le docteur Jakob Maske, la consultation dure rarement plus de dix minutes. Pour lui, cela constitue un avantage, surtout en période de forte affluence de son cabinet. En Allemagne, tous les médecins fonctionnent ainsi. Les assistants médicaux assurent aussi les tâches de secrétariat. Ils constituent un maillon essentiel du système de santé allemand. Ils sont environ 440 000, plus que les médecins. Leur formation est très pratique et ne dure que trois ans. Salariés directement par les médecins, les assistants médicaux gagnent en moyenne 1 900 euros par mois en début de carrière.