Assistantes maternelles : après l’hésitation du gouvernement, l’inquiétude de la profession

·1 min de lecture

Depuis vendredi soir, les écoles sont fermées, tout comme les crèches. Mais les assistantes maternelles vont, elles, pouvoir continuer à travailler. L’exécutif l’a annoncé vendredi soir, après 24 heures de cafouillages.  Les assistantes maternelles, qui gardent les enfants à leur domicile, pourront donc continuer à les accueillir, mais les parents sont encouragés à éviter au maximum ce mode de garde, afin de "tout faire pour freiner la circulation du virus", dit le communiqué du Ministère, envoyé vendredi soir.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 3 avril

Un risque d’infection plus élevé que dans les crèches

Une étude de l’Institut Pasteur a montré que le risque d’infection chez les assistantes maternelle était plus élevé que dans les crèches. Et c’est ce qui inquiète Nathalie Diore, secrétaire nationale de CSAFAM (Confédération des Syndicats d'Assistants Familiaux et Assistants Maternels) : "nous ne comprenons pas que les écoles et les crèches soient fermées et que nous, nous, devions continuer à travailler, à accueillir les enfants. La solution que l'on préconisait, c'était qu'il y ait un arrêt de l'activité des assistantes maternelles décidé par le gouvernement et que celles qui voulaient continuer à accueillir les enfants pouvaient le faire".

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

L’exécutif fait appel à la responsabilité collective

Le gouvernement a opté pour une autre solution : autoriser cette activit...


Lire la suite sur Europe1