Assemblée nationale : d'où vient l'expression "le perchoir" ?

Le perchoir, siège et bureau du président de l'Assemblée nationale, est nommé ainsi notamment en raison de sa position dans l'hémicycle. (Gamma-Rapho via Getty Images)

Ce mardi 28 juin, Yaël Braun-Pivet devrait devenir la première femme présidente de l'Assemblée nationale et succéder à Richard Ferrand au perchoir. D'où vient le terme "perchoir" ?

Il s'agit du 4e poste le plus important de la République. Ce mardi 28 juin, les députés de l'hémicycle vont élire le 18e président de l'Assemblée nationale. Sauf surprise, les élus de la majorité étant plus nombreux, il devrait s'agir de Yaël Braun-Pivet, cette dernière ayant été désignée pour être candidate de la majorité à la présidence de l'Assemblée nationale. Une élection historique puisqu'elle devrait être la première femme à accéder à ce poste également connu sous le nom de "perchoir".

On l'appelle le perchoir notamment en raison de sa position. Le fauteuil du président de l'Assemblée nationale fait face à l'hémicycle et domine une grande partie des députés mais pas tous, le perchoir n'étant pas plus haut que les derniers rangs de l'Assemblée, afin de rappeler que le président "reste un député comme les autres", indique le site de l'Assemblée nationale. Selon une réputation qui ne le quitte pas, le perchoir est très inconfortable, le siège imposant une posture très droite et il est impossible d'étendre ses jambes. Le fauteuil et le bureau du perchoir n'ont pas changé depuis Lucien Bonaparte, lorsqu'il présidait le Conseil des Cinq-Cents (ndlr : l'une des deux assemblées de la 1ère République en 1799). Le bureau et le fauteuil du perchoir font d'ailleurs partie des rares mobiliers à avoir gardé leur aspect d'origine.

Un terme péjoratif remontant à 1850 ?

L'origine du terme perchoir reste incertaine, mais il se pourrait bien qu'un ouvrage satirique publié en 1850 nommé L'Assemblée nationale comique, qui critique les représentants de la nation, soit à l'origine du mot perchoir. Dans cet ouvrage, Auguste Lireux indique que le député Louis Mortimer Ternaux est "beau à la tribune comme le cacatoès sur son perchoir", indique Le Parisien, mais impossible de savoir si l'expression vient vraiment de là.

À LIRE AUSSI >> Quels sont les pouvoirs du président de l'Assemblée nationale ?

Dans une chronique publiée en 2002, le rédacteur en chef des éditions Le Robert Alain Rey affirme que le terme perchoir est péjoratif et "ne reflète pas la noblesse constitutionnelle de la fonction de président de l'Assemblée nationale". Malgré cela, l'expression a fait son entrée dans le langage courant et est aussi bien utilisée pour décrire le siège et le bureau que la fonction de président de l'Assemblée. Dans les dictionnaires, le mot perchoir n'est plus uniquement définit comme l'endroit où se perchent les animaux domestiques et les volailles mais aussi comme l'estrade réservée au président de l'Assemblée nationale.

VIDÉO - Jean-Louis Debré, président de l'Assemblée nationale de 2002 à 2007: "J'ai longtemps souhaité que ça soit une femme qui préside l'Assemblée nationale"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles