Assemblée nationale : Nicolas Dupont-Aignant ne rejoindra aucun groupe

© AFP

Le président de Debout la France (DLF) Nicolas Dupont-Aignan, réélu député dimanche dans la 8e circonscription de l'Essonne, ne rejoindra aucun groupe et siègera parmi les non-inscrits, a annoncé samedi son mouvement. Le conseil national de DLF, qui s'est réuni samedi, "a arrêté à l'unanimité le principe d'indépendance de Debout La France à l'Assemblée Nationale.

Le président de Debout la France (DLF) Nicolas Dupont-Aignan, réélu député dimanche dans la 8e circonscription de l'Essonne, ne rejoindra aucun groupe et siègera parmi les non-inscrits, a annoncé samedi son mouvement. Le conseil national de DLF, qui s'est réuni samedi, "a arrêté à l'unanimité le principe d'indépendance de Debout La France à l'Assemblée Nationale en demandant à son président de ne rallier aucun mouvement", a indiqué le parti souverainiste dans un communiqué. Il a également convoqué un congrès extraordinaire le 29 janvier 2023 qui "réélira toutes les instances du mouvement et notamment son président".

"L'alternative crédible qui manque"

"L'abstention des dernières élections a démontré une crise morale et une perte de confiance des Français envers le monde politique. Plus que jamais, Debout La France souhaite offrir aux Français l'alternative crédible qui manque", a souligné le parti dans son communiqué. Debout la France, le mouvement de Florian Philippot Les Patriotes et Génération Frexit, créé par des dissidents de l'UPR de François Asselineau, avaient conclu un accord pour présenter environ 400 candidats aux législatives de juin, mais Nicolas Dupont-Aignan a été le seul élu.

Nicolas Dupont Aignan, déjà présent en politique

Avant cela, le candidat souverainiste à la présidentielle, où il avait obtenu 2,06% des voix au premier tour, avait appelé le 10 avril dernier à "tout faire pour faire barrage" au président sortant Emmanuel Macron, précisant qu'il votera...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Avec ses 89 députés, le RN cherche plus de 300 collaborateurs parlementaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles