Assemblée nationale : Marine Le Pen élue présidente du groupe RN par acclamation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

POLITIQUE - Marine Le Pen a été élue présidente du groupe du Rassemblement national à l’Assemblée nationale, où elle était seule candidate

C’est par acclamation que Marine Le Pen a été élue jeudi présidente du groupe du Rassemblement national à l’Assemblée nationale. Il faut dire qu’elle était seule candidate. « Nous avons reçu une seule candidature à la présidence du groupe RN, celle de Marine Le Pen. Je vais demander à mes chers camarades, chers collègues, de procéder à un vote non pas à main levée mais par acclamation », a déclaré le président de séance et député du Nord Sébastien Chenu. Les 89 députés du groupe se sont alors levés pour applaudir leur nouvelle présidente.

Le groupe a en outre désigné comme candidat à la présidence de l’Assemblée nationale Sébastien Chenu, et confirmé comme candidat à la commission des Finances Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme, selon un communiqué diffusé juste après le vote. Le RN brigue aussi à l’Assemblée les postes de vice-président et de questeur.

L’opposition entendue par Emmanuel Macron

En arrivant à la réunion, Marine Le Pen s’était félicité qu’Emmanuel Macron, dans son allocution télévisée mercredi soir, « entendait, à la différence de son ministre des Relations avec le parlement Olivier Véran, (…) considérer que toutes les forces politiques méritent d’être respectées ». Mais elle a jugé qu’il « n’avait pas compris ce qu’il s’é(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Burkini dans les piscines municipales : Laurent Wauquiez maintient le gel des subventions à la ville de Grenoble
Législatives 2022 : Majorité absolue, 49.3, motion de censure… L’Abécédaire d’une Assemblée sous tension
Législatives 2022 : L’allocution d’Emmanuel Macron attire plus de 15 millions de téléspectateurs
Accusés à tort dans « Le Point », Garrido et Corbière réclament le licenciement d’un journaliste
Législatives 2022 : Rachel Keke, qui assure « avoir changé », reconnaît avoir partagé d’anciens messages de soutien à Marine Le Pen

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles